Bienvenue sur la Station Météo de Godarville
( 7160 - Belgique )
Lat N : 50°29'38" , Long E : 04°17'00" Altitude 112 m



    
    


---- Les nouvelles Fraises de Godarvilles sont disponibles et ce à la rue du Castia n° 5 à Godarville ----

  WebCam Godarville

















Visiteurs

Total                : 386028
Aujourd'hui   : 26
Connectés     : 2

Votre IP: 35.170.82.159







!  Retour Au 20e Siècle  !


Le climat du 20e siècle en Belgique


Janvier

Janvier, deuxième mois de l'hiver météorologique, est en moyenne le mois le plus froid de l’année. Dans le pays, les normales mensuelles des températures maximales varient de 0 °C à 6 °C, tandis que celles des températures minimales s’échelonnent entre –5 °C et + 1 °C. À Uccle, les normales journalières des températures moyennes sont à peu près constantes au cours du mois : elles oscillent entre 2 °C et 3,5 °C. Certaines années cependant, à l’occasion de journées particulièrement douces, les températures moyennes journalières peuvent atteindre en cette station des valeurs supérieures à 10 °C: le record de 12,1 °C a été enregistré les 1er janvier 1921, 10 janvier 1936 et 15 janvier 1975. Ces températures peuvent être également très basses, avec des valeurs largement inférieures à –10 °C : le record date du 22 janvier 1942, avec –13,4 °C. La température maximale journalière la plus élevée à Uccle a été observée le 16 janvier 1947 : 15,3°C. Le minimum journalier le plus bas y a été relevé le 23 janvier 1940 : –18,7 °C. Dans le pays, la température minimale journalière la plus basse jamais enregistrée l’a été dans la vallée de la Lesse, à Rochefort, avec –30,1 °C le 20 janvier 1940.

Les normales mensuelles des précipitations varient de 50 mm à 130 mm dans le pays. Généralement, les précipitations journalières sont relativement peu intenses au cours du mois. Il arrive cependant que des cotes atteignent en 24 heures des valeurs élevées, comme à Hives le 6 janvier 1937, où l'on recueillit 66,7 mm d'eau au pluviomètre. À Uccle, le mois de janvier le plus arrosé fut celui de 1995, avec 143,6 mm d’eau recueillie, tandis que le plus sec a été observé en 1997 avec 2,6 mm.

À Uccle, janvier est en moyenne le deuxième mois de l'année le plus neigeux : le nombre moyen de jours où les précipitations sont de neige est de 5,2 jours. Cela n'exclut pas que certaines années il puisse ne pas neiger en basse et moyenne Belgique ; cela a été le cas en 1932, 1969, 1989 et 1990.

La durée d'insolation commence à augmenter : la normale mensuelle à Uccle est de 53 heures de soleil. Au cours du 20e siècle, le total mensuel a varié entre 25 h (en 1902, 1915 et 1935) et 100 h (en 1954).

Les mois d'hiver sont ceux où les tempêtes sont les plus fréquentes. Il n'est pas rare qu'en janvier les pointes maximales du vent dépassent les 100 km/h en plusieurs endroits du pays. On a encore en mémoire les tempêtes qui ont sévi en 1990 : le 25 janvier, la pointe de vent la plus élevée jamais mesurée en Belgique a atteint 168 km/h à Beauvechain.

Février

Février est le dernier mois de l'hiver météorologique. Les normales journalières des températures moyennes sont comprises à Uccle entre 2 °C et 4 °C. L'augmentation des températures commence à se marquer au cours de la dernière décade. Dans le pays, les normales mensuelles des températures maximales sont de l'ordre de 6 °C en basse et moyenne Belgique, tandis que sur les hauts plateaux ardennais, elles n’atteignent que 1 °C. Les normales mensuelles des minima sont quant à elles comprises entre +1 °C et –4 °C. Février est le mois de transition entre l'hiver et le printemps. Il peut encore être très froid, comme en 1956 : à Uccle, la température moyenne mensuelle n’atteignit que –6,1 °C et la moyenne des minima fut inférieure à –10 °C ! Février peut cependant déjà être doux, comme en 1990 : la température moyenne mensuelle atteignit 7,9 °C à Uccle. Les extrêmes absolus ne sont pas en reste : le 25 février 1991, la température maximale atteignait 21,1 °C à Meeuwen en Campine, alors que l’on enregistrait un minimum de –19 °C à Ostende le 14 février 1929 et de –25,2 °C à la Baraque Michel le 1er février 1956. Signalons encore que l'hiver 1942 a été un des plus rudes, avec notamment 37 jours de gel consécutifs à Uccle : du 26 janvier au 3 mars.

Février est en moyenne un mois relativement sec : les normales mensuelles des précipitations varient dans le pays de 40 mm dans l'ouest à 110 mm sur les points culminants de l’Ardenne. En 1946, le total mensuel à Uccle atteignit une valeur record de 149,0 mm. Parmi les cotes journalières les plus élevées pour cette période de l’année, signalons les 82 mm recueillis à Robertville le 12 février 1962.

Au cours du mois, les précipitations neigeuses peuvent encore être abondantes. Le 10 février 1902, on mesura une couche de neige record de 35 cm à Uccle. Sur le plateau des Hautes-Fagnes, l’épaisseur de neige atteignit 1,15 m le 9 février 1953, mesure la plus importante enregistrée officiellement dans le pays. À Uccle, des mois de février sans précipitations neigeuses sont aussi possibles : ce fut le cas en 1945, 1959, 1972, 1975, 1980 et 1982. En moyenne, le nombre de jours où les précipitations sont en tout ou en partie de neige atteint à Uccle 5,9 jours.

La durée normale d’insolation du mois de février est de 75 heures à Uccle. En 1975, l’ensoleillement a atteint 155 h, alors qu'en 1923 et 1966 on a enregistré seulement 35 h de Soleil.

Des tempêtes violentes peuvent sévir au cours de ce mois. Rappelons les plus remarquables : celle de 1953 qui fut la cause de graves inondations dans la région côtière et les Polders et, plus récemment, en 1990, la série de tempêtes à l’origine de nombreux dégâts dans tout le pays. La pression la plus basse jamais observée à Uccle le fut le 25 février 1989 : 956,8 hPa (pression ramenée au niveau de la mer).

Mars

Mars est le premier mois du printemps météorologique. En moyenne, les températures journalières croissent assez rapidement à cette époque de l’année : les normales des températures moyennes journalières à Uccle passent progressivement de 3,5 °C en début de mois à 7,5 °C en fin de mois. Dans le pays, les normales mensuelles des maxima varient de 10 °C en basse et moyenne Belgique à 4 °C sur les hauts plateaux. Des maxima de l’ordre de 20 °C peuvent déjà être atteints au cours de la seconde moitié du mois : à Uccle, le record a été atteint le 29 mars 1968 avec 24,2 °C. Les normales mensuelles des minima varient quant à elles de 2 °C à –2 °C dans le pays. Le froid peut encore être vif en début de mois : à Uccle, on a enregistré un minimum de –10,4 °C le 7 mars 1971. En fin de mois, le gel est encore possible, mais de façon plus modérée : les valeurs les plus basses observées à Uccle furent de l'ordre de –4 °C à –6 °C. Sur les hauts plateaux, les –10 °C sont par contre encore régulièrement atteints tout au long du mois : à la Baraque Michel, on a relevé un minimum de –16,7 °C le 6 mars 1971. Cette même année, à Rochefort, la température descendit le 8 mars jusqu’à –19,6 °C.

Du point de vue du total des précipitations, mars — malgré ses giboulées — est en moyenne, comme février et avril, un mois relativement sec : dans le pays, les normales mensuelles varient de 40 mm à 105 mm. À Uccle, cette valeur se monte à 61,3 mm. En cette station, le total mensuel le plus élevé fut de 138,1 mm en 1988, alors qu'en 1993 la quantité d'eau recueillie sur tout le mois n'atteignit que 4,2 mm. Les cotes pluviométriques relevées en 24 heures sont rarement excessives ; néanmoins, en mars 1956, on a enregistré à Forges (Chimay) une cote journalière de 53 mm.

Dans le pays, la neige est encore courante en mars. À Uccle, on observe en moyenne 3,2 jours où les précipitations sont en tout ou en partie de neige, mais certaines années cette valeur peut être largement dépassée : en 1906, on a observé 17 jours de neige.

L'ensoleillement augmente et la durée normale d’insolation à Uccle est de 120 heures. 1980 fut l’année la plus sombre, avec 47 h de soleil, et 1931 l’année la plus ensoleillée, avec 206 h de soleil.

De violentes tempêtes peuvent se produire à cette époque de l’année. Ainsi, le 1er mars 1990, le vent provoqua beaucoup de dégâts dans tout le pays ; ce fut le dernier épisode d'une succession remarquable de tempêtes dont la première avait touché nos régions le 25 janvier.




 

Software : Weather Display -v10.37P-b44   et   Weather-Display Live -v6.07

 

Haut de Page

Pour Information

Attention, les données météo publiées sur ce site sont issues d'une station météo privée et ne sont données qu'à titre indicatif, elles ne peuvent en aucun cas être utilisées pour garantir la protection ni des personnes ni des biens quelconques.